Accueil Les Réalisateurs Les Films Les Acteurs Les Actrices

L'AMOUR BRAQUE

 

 

Comédie dramatique de 1984

 

Réalisation et scénario de Andrzej ZULAWSKI

Co-scénariste Étienne RODA-GIL

Directeur de la photographie Jean-François ROBIN

Musique de STANISLAS

Montage de Marie-Sophie Dubus

 

avec

Francis HUSTER

Sophie MARCEAU

Tcheky KARYO

Christiane JEAN

Michel ALBERTINI

Jean-Marc BORY

Roland DUBILLARD

Louis Lalanne

Serge Spira

Yann Collette

Eric Denize

Liliane Coutanceau

Saïd Amadis

Jean-Pierre JORRIS

Alain Flick

Julie Ravix

Pascal Elso

Harry Cleven

Ged Marlon

Bernard Freyd

Wladimir Yordanoff

Sébastien Floche

Jacques Gallo

Marie-Christine Adam

Raoul Guylad

André Obadia

François SOUBIELLE

 

 Sortie le 27 février 1985

Résumé

 Mickey et ses hommes attaquent une banque dans une ville de l'Est de la France. Dans le train qui les ramène vers Paris, ils rencontrent Léon, vague prince hongrois, qui semble venir d'un lointain asile psychiatrique. Mickey se prend de sympathie pour ce personnage innocent qui dit à chacun sa vérité. Il veut lui faire rencontrer Marie, la femme qu'il aime.

 Étrange créature que cette Marie qui recherche la compagnie des frères Venin, les ennemis jurés de Mickey. Au cours d'un premier règlement de compte, Mickey doit fuir, il confie Marie à Léon. Ils s'aiment. Pourtant, au petit matin Marie a quitté Léon.

 Il part à sa recherche, mais sans trop savoir où aller. Il arrive chez une cousine où Aglaé tombe amoureuse de lui. Il retrouve Marie, puis Mickey. Lui qui n'est que gentillesse et humilité, se retrouve le témoin direct et parfois la cause de la lutte sanglante que livrent Marie et Mickey aux frères Venin, responsables de la mort de la mère de Marie et de l'emprisonnement du père de Mickey. Même si Léon s'enfuit un moment avec Marie, Mickey, qui les a retrouvés, ne les tue pas.

 C'est l'escalade de la violence. Dans son repaire, Mickey exécute Marie devant Léon qui se prosterne à ses pieds. L'un des frères Venin, rescapé, donne l'assaut. Pour tous, c'est l'ultime boucherie. Innocent ou instrument du destin, Léon reste seul.