Accueil Les Réalisateurs Les Films Les Acteurs Les Actrices

LA SÉPARATION

 

 

Drame de 1994

 

Réalisation et Scénario de Christian Vincent

Co-scénariste Dan Franck d'après son œuvre

Directeurs de la photographie Denis Lenoir et Virginie Saint-Martin

 

avec

Isabelle Huppert

Daniel Auteuil

Karin Viard

Jean-Jacques Vanier

Gérard Jumel

Frédéric Gelard

Jérôme Deschamps

Estelle Larrivaz

Nina Morato

Laurence Lerel

Louis Vincent

 

Sortie le 09 novembre 1994

   Résumé

 Les prémices de la séparation de Pierre et Anne se font jour sous les auspices du film de Roberto Rossellini VOYAGE EN ITALIE. Pendant la projection, il lui prend la main en un geste de tendresse habituel. Mais elle esquive sèchement. Se montrant par la suite agacée pour un rien, elle doit s'expliquer : elle est amoureuse d'un autre homme qui, lui, l'écoute et lui prête attention.

 Sans doute, estime-t-elle, ne se sont-ils jamais assez parlé, ils ont trop accumulé ce qui n'allait pas entre eux sans l'exprimer. Mais là où elle cherche à provoquer en lui une prise de conscience, Pierre est moins soucieux de résoudre leurs problèmes que de se rassurer quant à la nature de la relation d'Anne avec ce mystérieux amant. Il ne veut pas la voir s'habiller, se maquiller pour «l'autre». Pendant qu'elle est sortie avec ce dernier, il passe la soirée, comme souvent, à filmer au caméscope leur enfant Loulou, âgé de dix-huit mois.

 Au cours du repérage d'une maison à louer pour les vacances d'été sur une plage normande, en compagnie de leurs amis Victor et Claire, Pierre se montre fort irritable. Au retour à Paris, il déclare vouloir se séparer d'elle, tandis que Victor et Claire annoncent leur intention de se marier.

 Face à l'ironie de la situation, chacun réagit différemment, sous son vrai jour. Anne soutient ce projet de mariage, Pierre use de sarcasmes. Dispute. Pierre exige leur séparation, et clame que c'est à elle de partir, ce qu'elle refuse. Déjà la violence physique s'instaure entre eux, dès le premier prétexte (une promenade de Pierre avec Loulou prolongée plus tard que prévu). Anne consulte un avocat.

 Étant donné qu'ils ne sont pas mariés, la garde de l'enfant en cas de séparation sera automatiquement confiée à la mère, Cette «deuxième séparation» sera un coup dur pour Pierre, qui cependant ne démord pas de sa décision. C'est alors qu'Anne révèle que sa liaison avec l'autre homme a définitivement trouvé son terme. Elle s'apprête à retenir Pierre, en des gestes de tendresse qu'il repousse sans ménagement. C'est lui qui part, un soir, cherchant désespérément un taxi, comme hébété, sans même s'être arrêté sur les sentiments que Laurence, la baby-sitter, était venue une nouvelle fois lui manifester.