Accueil Les Réalisateurs Les Films Les Acteurs Les Actrices

INSPECTEUR LAVARDIN

 

   

 

Policier de 1985 durée 100'

 

Réalisation et scénario de Claude CHABROL

Co-scénariste et dialoguiste Dominique ROULET

Directeur de la photographie Jean RABIER

Musique de Matthieu Chabrol

Montage de Monique Fardoulis

 

avec

Jean POIRET

Jean-Claude BRIALY

Bernadette LAFONT

Jean-Luc BIDEAU

Jacques DACQMINE

Jean Depussé

Claire Ifrane

Lisa Livane

Pierre-François DUMÉNIAUD

Florent GIBASSIER

Michel Dupuy

Hermine CLAIR

Guy LOURET

Marc Adam

Serge Feuillet

Michel Fontayne

Philippe Froger

Chantal Grebbet

Hervé Lelardoux

Robert Mazet

Guy Parigot

Maurice Regnaut

Odette Simoneau

 

Sortie le 12 mars 1986

Résumé

 Raoul Mons, écrivain catholique très connu, mène une vie assez austère avec sa femme Hélène, la fille de celle-ci - une jolie adolescente nommée Véronique - et le frère d'Hélène, Claude Alvarez.

 Cependant, Raoul Mons va être retrouvé assassiné sur la plage (nous sommes sur les côtes de l'Ille-et-Vilaine), complètement nu, avec le mot "Porc" inscrit en rouge sur son postérieur... L'inspecteur Lavardin est envoyé sur les lieux pour enquêter sur ce meurtre. Quelle n'est pas sa surprise de retrouver en Hélène Mons une ancienne amie dont il fut jadis amoureux! Le premier mari d'Hélène - le père de Véronique - a disparu en bateau avec la propre femme de Claude; on ne les a jamais retrouvés. Hélène est restée fidèle à la mémoire de cet homme, même si, par la suite, elle a épousé Raoul Mons.

 Lavardin rencontre un certain Max Charnet, propriétaire d'une boîte de nuit très fréquentée par la jeunesse à la mode et, à l'occasion, pourvoyeur de drogue pour ladite jeunesse. Peu à peu, l'inspecteur découvre aussi le lien entre Charnet et l'écrivain assassiné: Charnet prêtait à Raoul Mons une garçonnière et lui fournissait des jeunes filles...

 D'autre part, Lavardin est très intrigué par la conduite de la sage Véronique qui, le soir, subrepticement, se maquille, s'habille de manière très féminine et quitte le domicile familial pour aller s'amuser... avec la complicité de son oncle Claude. Lavardin découvre aussi que Véronique voit en secret un homme mystérieux, qui n'est autre que son père - lequel n'est donc pas mort, pas plus que la femme de Claude; mais Véronique et son oncle ont caché la vérité à Hélène pour la laisser vivre dans ses souvenirs. Enfin, grâce à une cassette vidéo (les ébats de Raoul Mons dans sa garçonnière étaient filmés par ses soins), l'inspecteur découvre que c'est Véronique qui a tué son beau-père lorsque celui-ci voulut la violer. Mais Lavardin, plus soucieux de morale que de vérité, s'arrangera pour faire inculper plutôt Max Charnet qui est, de toutes façons, un "beau salaud" !